Que vous soyez propriétaire d’une maison ou d’un appartement, vous vous retrouverez tôt ou tard à des travaux importants comme la réfection d’un toit ou le changement de châssis à financer. Or si vous ne disposez pas d’importantes économies, il y a de fortes chances pour que vous deviez vous tourner vers un crédit.

Pour ce faire, différentes solutions s’offrent à vous. La première et la plus simple le crédit à la consommation avec un prêt rénovation, mais même si la solution présente l’avantage d’être la plus simple, elle n’est pas toujours la plus avantageuse parfois parce que les taux sont parfois plus élevés que ceux d’un crédit immobilier, soit parce la durée du crédit est plus courte que celle d’un prêt hypothécaire se qui fait que vos mensualités sont plus importantes et donc pas toujours adaptées à votre budget.

Pourtant, il existe une autre solution qui bien que fort peut utilisé peut s’avérer intéressante. Il s’agit de la reprise d’encours.

Pour vous expliquer ce qu’est la reprise d’encours, rien de tel qu’un petit exemple :

Monsieur Dupont est propriétaire et rembourse depuis 15 ans un crédit hypothécaire. Son toit et sa chaudière ont besoin d’être changés. Étant donné qu’il a déjà remboursé une partie du capital (et l’intégralité des intérêts) de son crédit, il peut demander à sa banque qu’elle remette à sa disposition une partie du capital qu’il a déjà remboursé. Cette remise à disposition du prêt hypothécaire s’appelle la « reprise d’encours »

La reprise d’encours présente l’avantage de ne pas avoir à repayer de frais d’hypothèque ce qui représente une sacrée économie.

Un excellent moyen pour éviter les frais d’une nouvelle inscription hypothécaire et se d’autant plus que l’hypothèque s’étant le plus souvent sur des durées plus longues que le crédit. Vous pouvez également profiter d’une reprise d’encours pour financer l’achat d’une résidence secondaire sans avoir à payer les frais d’hypothèques sur le montant emprunté.

Toutefois, tout n’est pas tout rose et quelques règles sont en vigueur en ce qui concerne la reprise d’encours.

  1. Première règle, vous devez attendre minimum 36 mois après l’ouverture pour procéder à une reprise d’encours.
  2. Seconde règle, l’argent prêté doit impérativement être attribué à de l’immobilier que ce soit des travaux ou un achat. La reprise d’encours n’est donc pas un crédit sans justificatif.
  3. Troisième règle : le minimum empruntable est de 7500 euros cette solution de financement n’est donc pas adaptée à de petits travaux.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner sur la reprise d’encours auprès de votre établissement bancaire.

Leave a Message

Your email address will not be published. Required fields are marked *