Simulation de crédit

Financement des études, achat d’un ordinateur portable, acquisition de la première voiture… Nombreuses sont les situations qui peuvent pousser les jeunes et les étudiants à demander un crédit. De leur côté, les banques et les organismes de crédit y consentent, à partir du moment où le jeune emprunteur est âgé d’au moins 18 ans et dispose de moyens financiers pour rembourser son prêt. Tout ce qu’il faut savoir sur les offres de crédit pour les jeunes et les étudiants en Belgique, ainsi que les conditions imposées par les institutions financières.

 

Le prêt jeune en Belgique

 

Pour les jeunes âgés de 18 ans et plus, les banques belges proposent des formules de crédit aux taux d’intérêt avantageux, et ce, avec des frais de dossier offerts. Même si les propositions de crédit jeunes sont intéressantes, elles ne sont pas accordées à n’importe qui, parce que la première condition à remplir est la capacité de remboursement et que chaque emprunt est un engagement. Le crédit vous sera donc accordé si vous travaillez déjà et que vos revenus sont suffisants pour permettre cette dette envers un établissement de crédit. Et si ce n’est pas le cas, il est possible de faire appel aux parents et aux proches pour se porter caution pour votre emprunt. À partir du moment où vous arrivez à présenter toutes les garanties nécessaires pour un crédit jeune, entre autres un travail pour étudiant ou encore une caution familiale, la décision finale appartient toujours à la banque qui peut encore changer d’avis.

 

Le prêt jeune sous forme d’assistance financière

En Belgique, les jeunes qui veulent devenir propriétaires immobiliers reçoivent un coup de pouce de la Région Wallonne. Il s’agit d’une assistance financière d’un montant de 50 € par mois qui vous sera accordé pendant les huit premières années de remboursement de votre crédit immobilier. Vous pouvez également faire un cumul avec les assurances gratuites en prévision des licenciements, les primes accordées aux propriétaires et aux locataires.

Pour bénéficier d’un prêt jeune auprès de la Région Wallonne, vous devez être âgé de 18 à 35 ans au moment où vous allez signer votre contrat de prêt. Vous présenterez également un bon dossier qui détaille vos revenus, la valeur vénale de la maison que vous aimeriez acheter ou construire. Avec les pièces jointes indispensables, prévoyez le contrat de crédit hypothécaire conclu chez un organisme de crédit qui travaille en collaboration avec la Région Wallonne. À noter que le montant maximal d’un prêt hypothécaire pour jeune est fixé à 25 000 €, pour une période de remboursement minimale de 15 ans, dont les 10 premières années feront l’objet d’un remboursement mensuel constant avec taux fixe. Vous vous engagez également à faire de cette maison votre résidence principale durant les huit années où vous accédez au prêt jeune.

 

Des formules de crédit à la consommation pour les jeunes

Même si vous êtes encore jeune, vous avez accès à des formules de crédit à la consommation auprès des banques et des établissements de crédit. À condition que vous disposiez de revenus stables et arriviez à convaincre votre prêteur que vous êtes capable de rembourser cet emprunt. Ensuite, les conditions d’octroi du crédit varieront suivant vos besoins et vous aurez à choisir entre plusieurs formules, notamment le crédit auto affecté pour acheter une voiture neuve, ou sa forme non affectée si vous misez sur un modèle d’occasion. Pour ceux qui aiment les deux roues, le crédit moto est aussi une alternative intéressante, car il est souscrit sous la forme d’un prêt à tempérament qui va financer l’achat de la moto et souvent, l’on vous permettra de demander un peu plus que le budget nécessaire en prévision des frais d’assurance et d’entretien.

Un prêt jeune peut aussi vous être accordé sous forme de prêt personnel, de sorte que vous puissiez dépenser librement les fonds débloqués, sans avoir à fournir de justificatifs d’utilisations, et ce, pour des remboursements constants. En contrepartie, vous vous engagez à rembourser l’argent et ses intérêts durant une période donnée et indiquée dans le contrat de crédit jeune. Et c’est à peu près les mêmes conditions pour un prêt travaux nécessaire pour un déménagement ou un aménagement de votre studio.

Parce que le prêt jeune vous engage à rembourser le capital et ses intérêts pour une période donnée, pret-simulation.be vous donne la possibilité de comparer les offres sur le marché du crédit belge avant de signer un contrat définitif. Ainsi, une simulation en ligne gratuite vous est proposée afin que vous puissiez indiquer un montant à emprunter et une durée de remboursement qui vous convient. Les résultats de la simulation vous seront présentés sous forme de tableau comparateur où sont mis en évidence le taux annuel effectif global (TAEG), le coût d’une mensualité et le total des intérêts. Soit autant d’informations qui vous aident à bien comparer les offres des établissements de crédit avant de souscrire à un prêt jeune. Et surtout, n’oubliez pas de toujours vérifier votre capacité d’emprunt, c’est-à-dire faire la différence entre vos revenus fixes et vos charges pour obtenir une somme à utiliser pour rembourser le crédit.

 

Quelles formules de crédit pour un étudiant ?

 

Le prêt étudiant classique

Pour financer ses études, un étudiant belge a le droit à un prêt étudiant, une aide financière proposée par le gouvernement de la communauté française. Si la bourse d’études est directement versée à l’étudiant, le crédit est accordé aux parents ou autres personnes responsables de l’étudiant âgé de moins de 35 ans, et l’emprunt sera remboursé avec des intérêts. Pour bénéficier d’un prêt étudiant, vous devez être inscrit dans un établissement supérieur où vous répondez présent aux cours et aux examens, tout en n’ayant jamais eu à redoubler.

 

Le crédit étudiant sous forme de prêt à tempérament

Si le financement des études est déjà assuré par le prêt étudiant, il reste toujours des besoins indispensables comme l’acquisition d’une voiture pour faciliter le trajet entre le domicile et le lieu d’études, ou encore l’achat d’un ordinateur portable. Et même si vous faites déjà des petits boulots à côté, vous n’arriverez jamais à réunir tout le budget nécessaire pour de telles acquisitions.

Heureusement pour vous, les établissements de crédit belges accordent aux jeunes étudiants de plus de 18 ans et leurs parents des formules de prêt à tempérament pour leur permettre de subvenir à leurs dépenses. Pour y accéder, utilisez notre comparateur de prêt personnel pour faire une estimation du montant que vous allez emprunter et la durée de remboursement qui vous convient.

Avant de vous accorder ces prêts pour étudiants, les institutions bancaires belges vont d’abord vérifier que vous avez au moins 18 ans et que vous avez une source de revenus stable. D’autres conditions seront imposées en fonction du type de crédit auquel vous souscrivez, du montant emprunté, du coût d’une mensualité de remboursement et de la durée du crédit. Un calcul de votre taux d’endettement sera également effectué pour s’assurer que même si vous vous engagez à rembourser un emprunt, vous disposez toujours d’un reste à vivre.

Dans certaines situations, le crédit étudiant souscrit sous forme de prêt à tempérament est demandé par les parents et l’étudiant est considéré comme co-emprunteur. Ainsi, si jamais la capacité de remboursement de l’étudiant n’est pas suffisante, les parents viennent à la rescousse et prendront en charge le remboursement de l’emprunt qui aura servi à payer les droits d’inscription, à investir dans du matériel de laboratoire ou à envoyer l’enfant à l’étranger pour la suite de son cursus universitaire. Souvent, un document est signé par les emprunteurs qui donnent à l’établissement prêteur un droit de cession d’une partie de leur salaire si jamais ils n’arrivent plus à tout rembourser.

 

Le cautionnement d’un crédit étudiant

Vous êtes étudiant et en parallèle, vous travaillez en tant que saisonnier, un métier qui ne rassure pas vraiment les banques à la recherche de stabilité auprès des emprunteurs potentiels. Malgré l’absence de revenus fixes, il est toujours possible de demander un crédit pour étudiant auprès des banques, mais en demandant l’aide d’un parent ou d’un proche de se porter caution. Lorsque votre co-emprunteur va signer le contrat de crédit avec vous, il s’engage à continuer à rembourser l’emprunt si jamais vous ne serez plus en mesure de le faire.

Et si vous êtes un héritier, vous pourrez présenter un bien immobilier en guise de garantie ou de caution, et la formule de crédit hypothécaire sera utilisée pour obtenir un emprunt à faible taux d’intérêt. Dans la mesure où vous arrivez très bien à payer les mensualités de remboursement de votre emprunt, vous n’avez rien à craindre. Par contre, si vous avez des difficultés de paiement, la banque risque de saisir votre maison et la vendre pour récupérer l’argent du prêt. Réfléchissez bien avant de signer quoi que ce soit et évitez de vous engager à la légère. Si vous estimez que vos revenus vous permettent d’assurer le remboursement des échéances, et ce, même lors des moments où vous aurez à faire plus de dépenses, allez-y et demandez un crédit en étant étudiant.

 

Vous l’aurez compris, il existe différentes manières de demander un crédit en étant jeune ou étudiant en Belgique. Il ne vous reste plus qu’à choisir la meilleure formule, celle qui s’adapte le mieux à votre situation et pour cela, commencez par faire le calcul de vos besoins réels pour obtenir le budget nécessaire qui fera l’objet du financement à crédit. Mais surtout, gardez un peu d’économies en prévision des coups durs comme la baisse de revenus liée à un licenciement ou la panne de voiture. Et surtout, prenez le temps de bien comparer les offres de crédit étudiant ou de prêt jeune pour trouver la formule la moins chère et la mieux adaptée à vos besoins en financement.

 

 

 

Leave a Message

Your email address will not be published. Required fields are marked *